Somewhere s’associe cette année à la Confédération Européenne du Lin & du Chanvre (CELC) pour promouvoir le lin. C’est un produit rare qui représente moins de 1% des fibres textiles consommées dans le monde. Et pourtant nos collections lui ont toujours réservé une grande place car nous aimons tout particulièrement cette fibre. C’est la seule fibre textile végétale originaire d’Europe. Elle est de plus particulièrement éco-friendly et s’inscrit dans un développement durable puisque sa culture ne nécessite aucune irrigation et quasiment pas de pesticide et d’engrais ! Laissez-nous vous la présenter :

Etape 1 : de la graine à la fibre

Le lin, semé au printemps, met 100 jours pour atteindre 1m de haut. En juin, dans les champs de Caen à Amsterdam, ses fleurs bleues éclosent et se fanent en une journée (mais il y a beaucoup de nouvelles fleurs qui apparaissent chaque jour !) . En effet la production mondiale de lin est à 80% européenne et la France en est le leader mondial.

En juillet les tiges de lin sont arrachées et déposées au sol en «andains». Jusqu’en septembre, elles dessineront dans les champs ces belles vagues, beiges, jaunes et vertes, larges de 1m. Alors peut commencer le rouissage qui durera jusqu’en septembre où les fibres sont libérées par l’action naturelle du soleil, de la pluie et de micro-organismes présents dans le sol.

Etape 2 : de la fibre au fil

Après le rouissage, les fibres du lin contenues dans l’enveloppe externe de la tige sont extraites par le teillage. Un processus mécanique qui comprend égrenage, étirage, broyage et battage. Tout est bon dans le lin : la fibre en textile, les graines en alimentaire, et même le bois, valorisé en paillettes, en jardinage.

De nombreuses opérations sont encore nécessaires pour qu’enfin la fibre soit transformée en fil. Elle va être parallélisée, calibrée, étirée sous forme de rubans puis filée après trempage et torsion. Comme pour le champagne, les qualités du fil de lin sont optimisées par assemblage de fibres d’origines diverses (de 5 à 25 pour les meilleurs lins)

Etape 3 : du fil au vêtement

Les fils de lin peuvent être tissés en croisant fils de chaîne et fils de trame pour des pantalons, chemises, robes et vestes ou tricotés en maille plus ou moins fines pour des pulls ou des t-shirts. Excellent régulateur thermique entre peau et vêtement, le lin, frais l’été, est isolant l’hiver. De plus, hypoallergénique et antibactérien, le lin a des propriétés relaxantes au toucher.

Voilà pourquoi nous aimons particulièrement le lin et que vous en trouverez toujours dans nos collections chez Somewhere. Si vous souhaitez en savoir plus encore, n’hésitez pas à découvrir les très intéressantes « brèves historiques » (de 36 000 ans avant J-C au XXIeme siècle !) sur le beau site de la CELC ici

Et vous, aimez-vous le lin ?

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterestby feather

Un commentaire sur “Pourquoi nous aimons tant le lin chez Somewhere ?

  1. Catherine Tricoche lundi 26 février 2018, 14:07

    Merci pour ces informations, j’ai beaucoup apprécié les lire. J’adore le lin et en achète principalement chez vous d’ailleurs.

Laisser un commentaire